A+ A A-

Politiques et procédures de recherche

3143 - Notification et diffusion d'informations sur les infractions des élèves et notification des menaces de violence ou de préjudice

POLITIQUE DU CONSEIL N° 3143 (P)

NOTIFICATION ET DIFFUSION D'INFORMATIONS SUR LES INFRACTIONS DES ÉLÈVES ET NOTIFICATION DES MENACES DE VIOLENCE OU DE BLESSURE

Le district scolaire de Walla Walla s'engage à fournir un environnement sûr et sécurisé à tous ses élèves et à son personnel. Tous les élèves, y compris ceux qui ont commis ou ont été jugés pour des délits, ont des droits constitutionnels à l'enseignement public.

A. Notification des infractions des élèves par le bureau du shérif du comté, les tribunaux, le département des services sociaux et de santé, le département des services correctionnels et d'autres districts scolaires.

Le district reçoit des avis et des informations sur les élèves délinquants de plusieurs sources légalement autorisées, notamment le bureau du shérif du comté, les tribunaux, le département des services sociaux et de santé, le département des services correctionnels et d'autres districts scolaires où l'élève s'est déjà inscrit. Le district prendra les mesures de précaution appropriées lorsqu'il recevra des avis et des informations sur les infractions des élèves de l'une de ces sources. La discipline des étudiants, le cas échéant, sera conforme à 3241 - Discipline des étudiants.

Le surintendant, ou son délégué, et les directeurs d'école jouent un rôle important dans la détermination et la mise en œuvre des mesures de précaution appropriées concernant les avis et les informations sur les infractions des élèves. Si le surintendant, une personne désignée par le surintendant ou le directeur d'une école reçoit des informations sur les infractions des élèves en vertu du RCW 28A.225.330 (notifications d'autres districts scolaires), 9A.44.138 (notifications du shérif aux districts scolaires), 13.04.155 (notifications judiciaires aux districts scolaires), 13.40.215 (notifications du département des enfants, des jeunes et des familles aux districts scolaires) ou 72.09.730 (notifications du département des corrections aux districts scolaires), les dispositions de notification suivantes seront suivies.

1. Infractions sexuelles et délinquants sexuels ou enlèvements enregistrés.

un. Surintendant ou délégué. À la réception d'informations sur les infractions sexuelles telles que définies dans RCW 9.94A.030 ou à la réception d'informations sur des délinquants sexuels ou d'enlèvement enregistrés conformément à RCW 9A.44.138, le surintendant ou son délégué fournira les informations au directeur de l'école où l'étudiant est inscrit ou s'inscrira ou, s'il n'est pas connu, où l'étudiant a été inscrit le plus récemment.

b. Principaux. Lorsque le mandant reçoit les informations décrites ci-dessus, il doit alors divulguer les informations comme suit.

Si l'élève est classé comme un niveau de risque II ou III, le directeur doit fournir les informations reçues à chaque enseignant de l'élève et à tout autre personnel qui, de l'avis du directeur, supervise l'élève ou pour des raisons de sécurité devrait être au courant du dossier de l'élève.

Si l'élève est classé au niveau de risque I, le directeur d'école ne fournira les informations reçues qu'au personnel qui, de l'avis du directeur d'école, pour des raisons de sécurité, devrait être au courant du dossier de l'élève.

c. Fréquentation des délinquants sexuels juvéniles condamnés à l'école des victimes. Il est interdit aux délinquants sexuels juvéniles condamnés de fréquenter l'école élémentaire, intermédiaire ou secondaire fréquentée par leurs victimes ou les frères et sœurs de leurs victimes. Les parents ou les tuteurs légaux du délinquant sexuel juvénile condamné sont responsables du transport ou de la couverture des autres frais associés ou requis par le changement d'école du délinquant sexuel.

Le programme de fréquentation scolaire des délinquants sexuels du Département des services sociaux et de santé (DSHS) aide à garantir que les délinquants sexuels juvéniles, confiés à l'Administration de la réadaptation des mineurs (JRA), ne s'inscrivent pas dans la même école que leur victime ou les frères et sœurs de leurs victimes. S'il y a un conflit dans les écoles, le personnel du programme DSHS travaillera avec JRA pour que le délinquant soit transféré dans une autre école.

ré. Collaboration. Le directeur ou la personne désignée consultera et collaborera avec le département des services correctionnels, le personnel de la justice pour mineurs, les prestataires de traitement, les groupes de soutien aux victimes et les familles, selon le cas, lorsqu'il travaille avec des étudiants tenus de s'inscrire comme délinquant sexuel ou kidnappeur.

e. Enquêtes du public. Les organismes chargés de l'application de la loi reçoivent des informations pertinentes sur la libération de délinquants sexuels et d'enlèvements dans les communautés et décident quand ces informations doivent être rendues publiques. Par conséquent, le personnel du district et de l'école renverra toutes les demandes du grand public (y compris les parents et les élèves) concernant les élèves tenus de s'inscrire comme délinquant sexuel ou kidnappeur directement aux forces de l'ordre.

2. Infractions violentes, infractions liées aux armes à feu et aux armes dangereuses, possession ou livraison illégales de substances contrôlées ou mesures disciplinaires scolaires.

un. Surintendant ou délégué. Dès réception d'informations sur une infraction violente telle que définie dans RCW 9.94A.030, tout crime relevant du chapitre 9.41 RCW, la possession ou la livraison illégale, ou les deux, d'une substance contrôlée en violation du chapitre 69.50 RCW, ou une mesure disciplinaire scolaire, le le surintendant ou la personne désignée fournira les informations au directeur de l'école où l'élève est inscrit ou s'inscrira ou, s'il n'est pas connu, où l'élève a été inscrit le plus récemment.

b. Principaux. Lorsque le directeur reçoit les informations décrites ci-dessus, il ou elle a le pouvoir discrétionnaire de partager les informations avec un membre du personnel du district si, selon le jugement du directeur, les informations sont nécessaires pour :
• Le membre du personnel chargé d'encadrer l'élève ;
• Le membre du personnel pour fournir ou orienter l'étudiant vers des services thérapeutiques ou de santé comportementale ; ou alors
• À des fins de sécurité.

Les directeurs d'école et le personnel doivent veiller à ne pas laisser les caractéristiques démographiques ou personnelles d'un élève biaiser la décision de partager ou non les informations reçues.

Dès réception d'informations sur un jugement au tribunal pour mineurs pour possession illégale d'une substance contrôlée en violation du chapitre 69.50 RCW, le directeur doit informer l'élève et le parent ou le tuteur légal au moins cinq jours avant de partager l'information avec un membre du personnel du district .

Si l'élève ou le parent ou le tuteur légal de l'élève s'oppose au partage proposé des informations, l'élève, le parent ou le tuteur légal de l'élève, ou les deux, peuvent, dans les cinq jours ouvrables suivant la réception de l'avis du directeur, faire appel de la décision auprès de partager les informations avec le personnel au surintendant du district conformément aux procédures élaborées par le district.

Le surintendant aura cinq jours ouvrables après avoir reçu un appel en vertu de ce qui précède pour prendre une décision écrite sur la question. Les décisions prises par le surintendant en vertu du présent paragraphe sont définitives et sans appel.

Un directeur d'école ne peut pas partager les informations d'arbitrage en vertu de cette sous-section avec un membre du personnel du district pendant qu'un appel est en cours.

3. Loi sur les archives publiques.

Toute information reçue par le personnel du district en vertu du présent article est exemptée de divulgation en vertu de la loi sur les archives publiques (chapitre 42.56 RCW) et ne peut être diffusée ultérieurement, sauf dans les cas prévus dans RCW 28A.225.330, d'autres lois ou jurisprudence, et la famille et l'éducation et loi sur les droits à la vie privée de 1994 (20 USC Sec. 1232g et suivants).

4. Affectation des élèves délinquants à certaines salles de classe.

Un étudiant commettant une infraction en vertu du chapitre 9A.36 (agression), 9A.40 (enlèvement, emprisonnement illégal, ingérence dans la garde, leurre, trafic et coercition de servitude involontaire), 9A.46 (harcèlement) ou 9A.48 RCW ( incendie criminel, brûlure imprudente et méfait malveillant) lorsque l'activité est dirigée vers l'enseignant, ne doit pas être affecté à la classe de cet enseignant pendant la durée de la fréquentation de l'élève à cette école ou à toute autre école où l'enseignant est affecté.

Un étudiant qui commet une infraction en vertu du chapitre 9A.36 (agression), 9A.40 (enlèvement, emprisonnement illégal, ingérence dans la garde, leurre, trafic et coercition de servitude involontaire), 9A.46 (harcèlement) ou 9A.48 RCW (incendie criminel, brûlures imprudentes et méfaits malveillants), lorsqu'il est dirigé vers un autre élève, peut être retiré de la classe de la victime pendant la durée de la fréquentation de l'élève à cette école ou à toute autre école où la victime est inscrite.


B. Notification des menaces de violence ou de préjudice.

Les élèves et les employés de l'école qui font l'objet de menaces de violence ou de préjudice seront informés des menaces en temps opportun. « Menaces de violence ou de préjudice » désigne les communications directes ou indirectes par tout moyen de l'intention d'infliger un préjudice physique à une ou plusieurs personnes spécifiques ou qui font craindre à une personne la probabilité imminente d'un préjudice grave.

Le district évaluera et traitera les menaces potentielles de violence ou de préjudice d'une manière conforme à la politique et à la procédure 3225 - Évaluation des menaces en milieu scolaire, aux autres politiques de sécurité et aux plans complets d'écoles sûres. Dans les cas où la menace est jugée à risque modéré ou à risque élevé, ou nécessite une intervention supplémentaire pour prévenir la violence ou un préjudice grave, l'administrateur de l'école doit aviser le parent et/ou le tuteur de tout élève qui est la cible/le destinataire d'une menace ainsi que le parent et/ou le tuteur de tout élève qui a proféré la menace. Le district s'assurera que l'avis est dans une langue que le parent et/ou le tuteur comprend, ce qui peut nécessiter une assistance linguistique pour les parents ou les tuteurs ayant une maîtrise limitée de l'anglais en vertu du titre VI de la loi sur les droits civils de 1964.

S'il existe une menace spécifique et significative pour la santé ou la sécurité d'un élève ou d'autres personnes, le district peut divulguer des informations des dossiers scolaires aux parties appropriées dont la connaissance de l'information est nécessaire. Le moment et les détails de l'avis seront aussi détaillés que le permettent la loi fédérale sur les droits à l'éducation et la protection de la vie privée de la famille, d'autres limitations légales et les circonstances.

Le district peut utiliser des informations sur une menace de préjudice ou de violence en rapport avec la discipline des élèves conformément à la politique et procédure 3241 - Discipline des élèves.

Le district, le conseil, les responsables de l'école et les employés de l'école qui fournissent un avis de bonne foi, tel que requis et conformément aux politiques du conseil, sont exempts de toute responsabilité découlant d'un tel avis. Une personne qui, intentionnellement et de mauvaise foi ou par malveillance, fait sciemment une fausse notification d'une menace en vertu du présent article est coupable d'un délit punissable en vertu de l'article RCW 9A.20.021.

C. Immunité.

Tout district scolaire ou employé du district qui divulgue les informations conformément à la loi fédérale et étatique est exempt de responsabilité civile pour les dommages, sauf s'il est démontré que le district scolaire ou l'employé du district a agi avec une négligence grave ou de mauvaise foi.

 

Références croisées:
Politique du conseil 2161 Éducation spécialisée et services connexes pour les élèves admissibles
Politique du conseil 2162 Éducation des étudiants handicapés en vertu de l'article 504 de la loi de 1973 sur la réadaptation
Politique du conseil 3120 Inscription
Politique du conseil 3140 Libération des élèves résidents
Règlement du conseil 3207 Interdiction du harcèlement, de l'intimidation et de l'intimidation
Politique du conseil 3225 Évaluation des menaces en milieu scolaire
Politique du conseil 3231 Dossiers des élèves
Politique du conseil 3241 Discipline des élèves
Politique du conseil 4020 Communications confidentielles
Politique du conseil 5281 Mesures disciplinaires et congédiement

Références juridiques:
RCW 13.04.155 Notification au directeur de l'école d'une condamnation, d'un jugement ou d'un accord de déjudiciarisation -- communication d'informations aux enseignants et autres membres du personnel -- Confidentialité
RCW 4.24.550 Délinquants sexuels et kidnappeurs — Diffusion d'informations au public — Site Web
RCW 9A.44.130 Enregistrement des délinquants sexuels et des kidnappeurs — Procédures — Définition — Sanctions
RCW 13.04.155 Notification au directeur d'école d'une condamnation, d'un jugement ou d'un accord de déjudiciarisation — Communication d'informations aux enseignants et autres membres du personnel — Confidentialité
RCW 13.40.215 Juvéniles reconnus coupables d'infractions violentes ou sexuelles ou de harcèlement criminel--Notification de libération, de libération conditionnelle, de libération conditionnelle, de transfert ou d'évasion--À qui a-t-il été donné--Définitions
RCW 28A.225.330 Inscription d'élèves d'autres circonscriptions — Demandes de renseignements et dossiers permanents — Relevés de notes retenus — Immunité de responsabilité — Notification aux enseignants et au personnel de sécurité — Règles
RCW 28A.320.128 Politiques de notification et de divulgation — Menaces de violence — Conduite des élèves — Immunité en cas de notification de bonne foi — Sanction
RCW 28A.600.460 Discipline en classe--politiques--placement en classe des élèves délinquants-données sur les mesures disciplinaires
RCW 28A.320 ; 2020 c 167 § 1 Dispositions de notification
RCW 72.09.345 Délinquants sexuels — Divulgation d'informations pour protéger le public — Comité de révision de fin de peine — Évaluation — Accès aux dossiers — Examen, classement, renvoi des délinquants — Délivrance d'avis narratifs
WAC 392-400 Discipline des étudiants 20 USC 1232g ; 34 CFR Part 99 Family Educational Rights and Privacy Act Article IX, Section 1, Constitution de l'État de Washington

Ressources de gestion :
PNA 97.08.03 La législature aborde la discipline des étudiants
PNA 99.06.03 Les projets de loi sur la sécurité scolaire ont un impact sur la politique

Adopté: 16 juillet 2002
Révisé : 17 novembre 2020

ÉCOLES PUBLIQUES WALLA WALLA • 364 South Park St. • Walla Walla, WA 99362 • Téléphone : 509-527-3000 • Télécopie : 509.529.7713

SS-logo-alerte-transparent Ligne d'information sur la sécurité dans les écoles : 855.976.8772  |  Système de signalement des pourboires en ligne